DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : des bombardements rapportés à Alep où la Russie annonce une nouvelle trêve


Syrie

Syrie : des bombardements rapportés à Alep où la Russie annonce une nouvelle trêve

Qui bombarbe Alep? Les Russes, avancent les auteurs de vidéos amateur diffusées par Qasioun News – qui se présente comme une agence syrienne indépendante. Leurs images montrent des frappes aériennes contre des positions rebelles dans le sud-ouest d’Alep. Or, la Russie, qui a interrompu ses bombardements depuis le 18 octobre, pour des motifs humanitaires, annonce dans le même temps une nouvelle trêve humanitaire de 10 heures, ce vendredi 4 novembre.

“Cette décision est coordonnée avec le gouvernement de la République arabe syrienne.Tous les couloirs humanitaires mis en place auparavant vont continuer de fonctionner pour la sortie de civils et de combattants”, précise le général Guerassimov.

Une première trêve humanitaire de trois jours avait été mise en place le 19 octobre à Alep par l’armée russe et syrienne. Elle prévoyait l’arrêt de tous les tirs. Elle a cependant expiré le 22 octobre sans avoir permis l‘évacuation de civils et de blessés ni le retrait des combattants. Les huit couloirs humanitaires créés sont restés quasiment déserts.

La nouvelle “pause humanitaire” de ce vendredi a été décidée par le président russe Vladimir Poutine. Ce dernier avait annoncé vendredi qu’il “ne considérait pas opportun actuellement de reprendre les frappes aériennes à Alep” et jugeait “nécessaire de prolonger une pause humanitaire”.

Selon l’agence Qasion News, les rebelles syriens se préparent à une offensive terrestre russe à Alep.
275 000 civils sont assiégés dans l’ancienne capitale économique syrienne.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le président colombien en visite au Royaume-Uni : processus de paix et commerce au programme