DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'accord de Paris entre en vigueur, sauvera-t-il le climat ?


France

L'accord de Paris entre en vigueur, sauvera-t-il le climat ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Moins d’un an après son adoption à Paris par 195 pays, le premier accord mondial pour éviter l’emballement des dérèglements climatiques est entré en vigueur aujourd’hui. Retour sur la conclusion et le déroulement de cette COP 21. C‘était le 12 décembre 2015, Laurent Fabius concluait les débats dans une explosion de joie, après des nuits de discussions :

J’invite la COP à adopter le projet de décision intitulé accord de Paris, je regarde la salle, je vois que la réaction est positive, je n’entends pas d’objection, l’accord de Paris pour le climat est accepté !

Pendant cette COP 21, les activistes s‘étaient manifestés, critiquant les méthodes de lutte contre le réchauffement de la planète et mettant en avant le fait que cet accord favorise les pays riches et les sociétés d‘énergies fossiles. Bref, la COP 21 n’allait pas assez loin pour eux :

Il y a eu beaucoup de discussions et c‘était très bien que les plus petits pays évoquent une baisse d’un degrès et demi, mais ils ne sont pas parvenus à un véritable accord, et les pays riches ne font rien pour y arriver. Les poches des sociétés pétrolières et gazières sont trop pleines“, expliquait une manifestante du Royaume-Uni.

Pour pouvoir entrer en vigueur, l’accord devait avoir été ratifié par 55 pays représentant au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre. C‘était chose faite en octobre avec le vote du Parlement européen qui validait à son tour l’accord de Paris sur le climat.
Son président Martin Schulz et les eurodéputés s’en félicitaient :

Notre vote ouvre la voie, assurant ainsi le fait que l’accord dans son ensemble puisse atteindre le seuil nécessaire à son application dans le monde entier.

Aujourd’hui, 97 des 192 pays ayant signé le texte l’ont ratifié. Les Etats-Unis et la Chine, les deux principaux pays pollueurs de la planète en font partie. Le ralliement de ces deux puissances est essentiel, mais le changement prochain de président américain est une inquiétude pour les Nations Unies :

Le secrétaire général était présent lors de cette rencontre symbolique en septembre en Chine où la Chine et les Etats-Unis ont tous deux endossé la ratification de l’accord de Paris. Nous espérons que celui ou celle qui occupera la Maison blanche en 2017 continuera à faire jouer ce rôle de leadership aux Etats-Unis“, expliquait Stéphane Dujarric, porte-parole d’Antonio Guterres.

L’entrée en vigueur de l’accord à quelques jours de la COP 22 à Marrakech est positive et va permettre d’entamer les négociations sur le financement des mesures de l’accord.

Pour arriver à plafonner le réchauffement de la planète en dessous de 2°Celcius, les émissions de gaz à effet de serre doivent cesser de croître, puis être réduites de 40 à 70% entre 2010 et 2050 estiment les experts du climat.

Le plafonnement des émissions, et a fortiori leur diminution, implique un basculement à très grande échelle vers les énergies vertes et un abandon des fossiles (pétrole, charbon, gaz).

Il faudra aussi des investissements importants pour rendre les secteurs de l’habitat, des transports et de l’industrie moins gourmands en énergie, et de nouvelles politiques agricoles et alimentaires.

Avec AFP

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : le nouveau gouvernement conservateur de Mariano Rajoy prête serment