DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie: l'inauguration d'une statue de Vladimir le Grand fait polémique


monde

Russie: l'inauguration d'une statue de Vladimir le Grand fait polémique

La statue est gigantesque. Du haut de ses 17 mètres, le visage du prince vladimir domine la place. Il est considéré comme celui qui a converti au christianisme l’embryon d‘état russe. au Xè siècle.
Une figure symbolique du nationalisme russe qui fait polémique. Pour l’opposition, la statue rend hommage à un prince connu pour sa violence.
La statue est finalement inaugurée avec la bénédiction du patriarche de l‘église orthodoxe russe. “Aujourd’hui il faut résister ensemble aux menaces en s’appuyant sur des commandements spirituels et les précieuses traditions d’unité, d’entente. Cela permettra d’assurer la continuité de notre histoire millénaire”, a commenté le président Poutine.

Le 4 novembre est le jour de la fête de l’unité russe. Une date célébrée depuis 12 ans pour renforcer le sentiment d’appartenance nationaliste. Dans les cortèges les seuls opposants à Vladimir Poutine sont issus de l’extrême droite. Ironiquement, ils s’estiment trahis par le président, pas assez nationaliste, encore trop frileux sur le dossier ukrainien. “Pour un nationaliste russe, l’ennemi est à l’intérieur du pays. Ce sont les bureaucrates et l‘élite politique qui sont autour de Poutine grâce aux guerres en Syrie et en Ukraine”, s’emporte un manifestant.

Cette nouvelle génération d’ultranationaliste accuse le gouvernement de corruption, d‘être à la solde des oligarques.
Cet hommage aux racines chrétiennes russes du président Vladimir ne leur a apparemment pas suffi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA : dernier week-end d'une campagne enflammée