DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A l'assaut de "l'Everest des mers"

29 skippers vont se lancer ce dimanche à l’assaut de “l’Everest des mers”, le surnom donné au Vendée Globe.

Vous lisez:

A l'assaut de "l'Everest des mers"

Taille du texte Aa Aa

29 skippers vont se lancer ce dimanche à l’assaut de “l’Everest des mers”, le surnom donné au Vendée Globe.

Ils vont entamer leur tour du monde sans escale et sans assistance en coupant à 13 h 02 la ligne de départ virtuelle tracée au large des Sables d’Olonne.

C’en sera alors fini des sollicitations des médias et des acclamations du public.

C’est seuls, absolument seuls, qu’ils devront parcourir pas moins de 40.000 kilomètres dans l’Atlantique, l’Océan Indien, le Pacifique puis de nouveau l’Atlantique en passant par les Caps de Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn avant de revenir en Vendée.

Un véritable marathon pour les engagés, uniquement des hommes âgés de 23 à 66 ans, qui ont suivi une intense préparation physique et qui devront gérer le stress et le manque de sommeil.

Il y a quatre ans, François Gabart s‘était imposé en bouclant son tour du monde en un peu plus de 78 jours.

Un record qui risque de tomber puisque sept des monocoques – tous longs de 18,28 mètres – sont équipés de foils leur permettant de s‘élever au-dessus de l’eau pour prendre de la vitesse.

François Gabart passé sur multicoque, sa succession est ouverte et les favoris sont Vincent Riou, vainqueur du Vendée Globe en 2005, Armel Le Cléa’ch, deux fois deuxième, Sébastien Josse, Jérémie Beyou, Jean-Pierre Dick, Yann Eliès et le Gallois Alex Thomson.

Pour savoir qui s’adjugera cette huitième édition, rendez-vous aux Sables d’Olonne – si tout va bien – vers le 20 janvier…