DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: la répression continue, journalistes et membres de l'opposition en détention

Selahattin Demirtas le leader du HDP vient d‘être amené par hélicoptère dans une prison de haute sécurité à Edirne.

Vous lisez:

Turquie: la répression continue, journalistes et membres de l'opposition en détention

Taille du texte Aa Aa

Selahattin Demirtas le leader du HDP vient d‘être amené par hélicoptère dans une prison de haute sécurité à Edirne. Il avait été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi. Lui et le co-président de ce parti pro-kurde, Figen Yüksekdag, sont mis en cause dans une enquête anti-terroriste liée au PKK.
Une quinzaine de députés ont également été placés en détention par un tribunal de Diyarbakir.
“Très troublé”, “préoccupé”, les diplomatie américaine et européenne ont encore une fois condamné ce qu’elle condidère comme une mise au pas de la société. Des critiques qui laissent de marbre Ankara qui a répondu par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. “Malheureusement aujourd’hui, la plupart des pays européens supportent le PKK de manière très appuyée. Nous ne pouvons donc pas accepter qu’ils nous donnent des leçons de légalité et de démocratie.”

Du côté des médias, la purge continue.Samedi matin, neuf journalistes du quotidien d’opposition Cumhuriyet ont été placés en détention. Ils faisaient parti d’un groupe de 13 personnes dont l’arrestation en début de semaine a suscité un regain d’inquiétude pour la liberté de la presse en Turquie. Parmi eux, Murat Sabuncu, le rédacteur en chef du journal. Le pouvoir les accuse de liens avec le mouvement de Fethullah Gülen et le PKK.
Des rassemblements de soutien ont eu lieu devant le siège du journal.