DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quand la Voie Lactée dévoile ses secrets


futuris

Quand la Voie Lactée dévoile ses secrets

En partenariat avec

Dans ce numéro de Futuris, notre galaxie se présente sous un jour inédit : un grand organisme vivant, avec son squelette et sa propre croissance. Depuis trois ans, le projet Via Lactea – ou Voie Lactée – a réuni une base de données immense sur la partie de l’univers qui abrite notre galaxie. Les résultats de cette étude ont été présentés à Rome et ouvrent des perspectives de connaissance infinies de la Voie Lactée.
Ce projet offre aux astrophysiciens une vision plus complète et plus approfondie de notre galaxie. Le résultat ressemble à une immense bibliothèque qui regroupe des cartes du ciel profond et des catalogues qui recensent précisément toutes les naissances d‘étoiles dans la Voie Lactée.
“C’est comme une collection de livres”, explique Pedro Manzoni Palmeirim, membre de l‘équipe de recherche au sein du projet Via Lactea, “une compilation de connaissances recueillies grâce à nos contributions. Chacun a écrit son propre chapitre, son propre livre ou son encyclopédie. On a tous couvert un sujet différent, et ensuite nous avons essayé d‘établir des liens entre eux. L’objectif était de tout lier, car tout est lié dans l’univers”.
“Ce que nous avons fait, c’est une analyse complète de notre galaxie”, poursuit l’un de ses collègues, Davide Elia. “Cela nous donne désormais la possibilité de réaliser une étude plus vaste, qui ne porte pas sur un seul cas, mais sur de nombreux exemples qui permettent de reconstruire l’histoire : le passé, le présent et le futur de la formation des étoiles dans notre galaxie”.
L’Union Européenne finance le projet Via Lactea, dans le cadre du programme d’observation le plus ambitieux mené à l’aide du satellite Herschel, de l’Agence Spatiale Européenne. Un projet qui a permis d’observer le processus de la naissance d‘étoiles dans la Voie Lactée.
“Le point de départ [de ces recherches] a été la nécessité de réaliser la première carte ultradétaillée de la répartition de la matière froide dans notre galaxie”, indique Sergio Molinari, chercheur principal au sein de Via Lactea. “La matière froide est importante, car c’est à partir d’elle que se forment les étoiles comme notre soleil. En ce sens, notre galaxie est un être vivant, avec un cycle continu de transformation de la matière. Ce qui nous a amenés à ce résultat inattendu : il y a une myriade de structures filamentaires qu’on peut voir dans la matière froide de notre galaxie, et qui d’une certaine manière constitue le squelette des bras spiraux de notre galaxie”.
Grâce aux données du satellite Herschel, qui résultent d’un millier d’heures d’observation, la création d’une théorie fondamentale, comme un modèle prédictif de formation des étoiles, devient un défi réalisable pour les chercheurs.
“On peut maintenant extraire des observations d’Herschel beaucoup d’autres informations”, précise Anthony Whitworth, astrophysicien à l’université de Cardiff. “Ce qui nous aide à élaborer un modèle. Il y a des chercheurs du réseau qui modélisent la formation des étoiles, et les processus de création des étoiles”. “Avec Herschel on sait maintenant où sont les régions où les étoiles sont en train de se former”, affirme Annie Zavagno, chercheur au sein du laboratoire d’astrophysique de l’université de Marseille. “Et maintenant que l’on sait où elles se trouvent, on va aller les voir et on va les examiner très en détail”. En regardant la liste des étoiles en train de naître, la Voie Lactée a des allures de galaxie calme, qui produit de nouvelles étoiles à son rythme. Une galaxie arrivée à maturité.

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

Schizophrénie : la réalité virtuelle pour aider les patients