DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tentative de putsch au Monténégro : la justice accuse des nationalistes russes, Moscou dément


Monténégro

Tentative de putsch au Monténégro : la justice accuse des nationalistes russes, Moscou dément

C‘était il y a trois semaines, la nuit précédent les élections législatives au Monténégro : un groupe d’hommes était arrêté, accusé de vouloir liquider le Premier ministre Milo Djukanovic et s’emparer du pouvoir.

Les autorités soupçonnent des opposants pro-russes, qui démentent affirmant que tout cela n’est qu’un coup monté de toute pièce.

Ce dimanche, un procureur monténégrin a fait un point sur l’enquête.

Nous coopérons avec la Russie car à ce stade, nous avons rassemblé un certain nombre de preuves qui indiquent que les auteurs de cette tentative de putsch sont des militants nationalistes venus de Russie. Il s’agit de ressortissants russes.
Milivoje Katnic, procureur spécial pour les affaires de crime organisé et la corruption

Lors de l’arrestation du groupe de comploteurs présumés, la police dit avoir mis la main sur des armes.
Parmi les personnes interpellées, figure un ancien commandant de la police serbe. Il assure que les preuves retenues contre lui ont été fabriquées de toute pièce.

Par ailleurs, ce lundi, les autorités russes, par la voix du porte-parole du Kremlin, ont catégoriquement rejeté les accusations de la justice du Monténégro.

N’empêche, certains observateurs ne manquent pas de rappeler le contexte. Le gouvernement du Monténégro a engagé un processus de rapprochement avec l’Union européenne et avec l’OTAN. Ce qui n’est pas du tout du goût de la Russie et de la Serbie.

avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Affaires des emails : pour Trump, Clinton est coupable