DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Foot allemand : un réfugié syrien au sifflet


Sport

Foot allemand : un réfugié syrien au sifflet

En l’espace d’un an, Ammar Sahar est passé du statut de réfugié syrien à celui d’arbitre dans le championnat allemand. Certes, on est loin du top niveau, il n’exerce ses talents qu’en sixième division, dans la région de Berlin, mais ce jeune homme, qui a commencé l’arbitrage à 17 ans dans sa ville de Hama, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Ammar Sahar : “J’espère arbitrer en première ou en deuxième division à l’avenir. Je travaille dur chaque jour pour franchir les paliers qui me séparent de la Bundesliga, l’une des meilleures ligues en Europe et dans le monde, au même titre que les championnats anglais et espagnols.”

Avec sa femme, il a rejoint son frère qui était déjà installé en Allemagne, et il reconnaît qu’au début, ne pas maîtriser la langue de Goethe lui portait préjudice.

Ammar Sahar : “Quand j’ai commencé à arbitrer dans le district de Berlin, j’avais un souci. Je venais d’arriver et je ne parlais pas allemand, ce qui créait des problèmes de communication avec les joueurs. Mais maintenant, je commence à avoir de l’expérience, j’ai appris beaucoup de mots en allemand et notamment des termes spécifiques au football.”

Ammar Sahar, qui a fui son pays en raison de la guerre, fait partie des 890.000 migrants arrivés l’an passé outre-Rhin. La route de l’exode l’a mené au Liban, en Turquie, en Grèce, en Macédoine, en Serbie, en Croatie, en Slovénie, en Autriche, puis sur les terrains de foot allemands.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Stefano Pioli prend les rênes de l'Inter