DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

New Delhi sous un nuage de pollution


Inde

New Delhi sous un nuage de pollution

Des taux records de pollution atmosphérique paralysent la capitale indienne.

Les écoles et les chantiers sont à l’arrêt en raison des concentrations de particules fines en suspension dans l’air.

Les brûlis dans les campagnes autour de New Delhi sont à l’origine de la pollution de ces derniers jours.

“Nous avons tellement pollué que l’air est complètement toxique” explique l’environnementaliste Vimlendu Jha. “C’est au-delà des limites mesurables. Au-delà de ce que l’on peut imaginer et des capacités des machines qui sont censées mesurer les taux de pollution de l’air.”

Lundi matin, le taux de particules fines PM 2,5 était mesuré à 778 microgrammes par mètre cube d’air, trente fois plus que le taux recommandé par l’OMS.

Le ministre de la Santé Satyendra Jain assure que tout est mis en ouvre pour lutter contre la pollution.

“Toutes les mesures sont prises. Pour la première fois, les routes de Delhi sont lavées. On arrose les rues pour empêcher la poussière de s‘élever. Nous prenons toutes les mesures nécessaires.”

Face aux critiques, le gouvernement a annoncé dimanche la fermeture des écoles pendant cinq jours et l’arrêt des chantiers de construction jusqu‘à vendredi.

Depuis une vingtaine d’années, New Delhi est épinglée comme l’une des villes les plus polluées au monde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Hongrie

Les députés hongrois rejettent la réforme anti-migrants de Viktor Orban