DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après Trump aux USA, craintes d'un tsunami populiste en Europe


Etats-Unis

Après Trump aux USA, craintes d'un tsunami populiste en Europe

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Quelles sont les réactions en Europe des personnalités politiques qualifiées d’extrémistes ou de populistes ? La victoire de Donald Trump va t-elle leur donner des ailes ? Eléments de réponse d’abord avec l’Italien Beppe Grillo :
« Nous sommes à un carrefour, mais ce type avec sa tête en épi de maïs, comme je l’appelle affectueusement, n’a pas vraiment de culture… Et c’est un exemple de la tragédie, de l’apocalypse de comment les médias informent traditionnellement le public. La télé et les journaux arrivent trop tard, ils donnent une info trop vieille. Ils ne savent rien anticiper, rien deviner. »

Les Pays-Bas, l’Allemagne et la France ont des échéances électorales importantes en 2017. Aux Pays-Bas, Geert Wilders s’attend à un ras de marée populiste :
« Cela montre, et c’est ce que je dirai à mes électeurs, que tout est possible et que cela ne s’arrêtera pas, vous verrez le même mouvement dans la plupart des autres pays européens. C’est une motivation énorme pour nous les amoureux de la patrie et de la liberté. »

En France, évidemment, c’est la dirigeante du parti d’extrême droite qui a réagi la première. Marine Le Pen s’est félicitée de l‘élection de Donald Trump, jugeant que les Américains avaient refusé le « statut (sic) quo » et que le verdict de ce scrutin était « une bonne nouvelle » pour la France.
« Ce qui s’est passé cette nuit, a t-elle déclaré, n’est pas la fin du monde, c’est la fin d’un monde. Les Américains se sont donné le président qu’ils ont choisi et non celui qu’un système installé voulait faire valider. »

Enfin, en Grande Bretagne, Nigel Farage s’en est donné à coeur joie. Le chantre du Brexit a tweeté « Je passe le relais à Donal Trump. Toutes mes félicitations, vous avez fait une campagne courageuse. »

Farage s‘était même rendu aux Etats-Unis pour prendre la parole à un meeting de Donald Trump. Les passerelles avec le choix populaire du Brexit ont été nombreuses et Donald Trump lui-même en avait fait mention.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Elections américaines : "On refait le match", par deux journalistes d'euronews