DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bailey : "Bolt est béni''


Sport

Bailey : "Bolt est béni''

La Fédération Internationale d’Athlétisme a dévoilé le nom des sportifs retenus pour recevoir le titre d’athlète de l’année.

Chez les femmes, la récompense se jouera entre l’Ethiopienne Almaz Ayana, recordwoman mondiale du 10 000 mètres, la Jamaïquaine Elaine Thompson, titrée aux JO sur 100 et 200 mètres, et la Polonaise Anita Wlodarczyk, championne du lancer du marteau.

Chez les hommes, les outsiders sont le Britannique Mo Farah auteur au Brésil d’un nouveau doublé 5000 m/10.000 m et le Sud-Africain Wayde van Niekerk, nouveau détenteur du record du monde du 400 mètres.

Mais le favori reste le Jamaïquain Usain Bolt. Le triple champion olympique brigue un sixième titre consécutif d’athlète masculin de l’année. Pour nous en parler, un grand témoin, le Canandien Donovan Bailey, couronné sur 100 mètres aux JO d’Atlanta en 1996, que nous avons rencontré en marge du Sportel de Monaco.

Euronews : “En préparant cette interview, j’ai trouvé cette information: ‘‘Donovan Bailey a commencé à sprinter en 1991 mais il n’a pas pris le sport au sérieux avant 1994. A cette époque, il était également courtier en valeurs mobilières’‘. Est-ce vrai?”

Donovan Bailey : “Oui. C’est simple : après l‘école, j’ai travaillé dans la finance et que je pensais que l’athlétisme était ce que je faisais à l‘école. Quand j‘étais jeune, je pensais que c‘était à temps partiel qu’on pouvait pratiquer l’athlétisme. Je ne l’ai jamais vraiment pris au sérieux.”

Euronews : “Cela signifiqe donc que vous avez été sacré champion olympique et que vous avez battu un record du monde seulement deux ans après avoir pris votre discipline au sérieux! Cela prouve-t-il que, peu importe la façon dont vous travaillez, c’est le talent naturel qui prédomine? “

Donovan Bailey :“Dans n’importe quel sport, la première chose que vous devez faire est de remercier vos parents pour la bonne génétique. Donc, j’ai été béni avec cela. Oui, certainement. Et le fait que aussi j’ai joué au basket-ball. Mais quand j’ai commencé ma formation, je n’ai jamais regardé la télévision, j’ai toujours travaillé dur.”

Euronews : “En parlant de don naturel, votre record d’Atlanta a été battu par Usain Bolt. Selon vous, quel est son secret? Comment est-il possible d‘être aussi rapide, de battre vos adversaires avec un sourire sur le visage et en posant pour les caméras de télévision?”

Donovan Bailey : “Il a été béni avec de grandes qualités physiques. Et bien sûr, il est plus grand que tous les athlètes et tous les sprinters avant lui. Et je pense que les gens ont besoin de comprendre que quand vous vous détendez, vous allez réellement plus vite.”

Euronews : ‘‘Qui va remplacer Bolt sur le trône après sa retraite?”

Donovan Bailey : ‘‘Eh bien, là … Il y aura un vide quand il prendra sa retraite. Mais j’aime certainement le Canadien André De Grasse. De toute évidence, j’aimerais qu’il ait du succès. Et il est de mon pays.’‘

Euronews : ‘‘C’est votre favori?’‘

Donovan Bailey : _’‘Il est mon préféré par élimination. Il est confiant en ses capacités. Mais à la fin de la journée, il y aura des sprinters qui seront nés toutes les heures en Jamaïque!’‘ _(Rires)

Euronews : “Est-il possible d’améliorer les records mondiaux actuels en 100 et 200 m de façon significative?”

Donovan Bailey : “Je pense que oui, si votre nom est Usain Bolt. Je crois juste que nous allons voir ces records tenir pendant longtemps, simplement parce qu’ Usain est un sprinteur si spécial.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Un ancien représentant de la FIFA de plus dans la tourmente