Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Au Stade de France, premiers hommages aux victimes du 13 novembre

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Au Stade de France, premiers hommages aux victimes du 13 novembre

<p>Une minute de silence, en mémoire des victimes des <a href="http://www.lepoint.fr/dossiers/societe/attentats-paris/">attentats du 13 novembre 2015</a>.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Attentats du 13 novembre : le détail des hommages prévus dimanche à Paris <a href="https://t.co/4eoZVzb4J1">https://t.co/4eoZVzb4J1</a> <a href="https://t.co/3UyG0eT2vi">pic.twitter.com/3UyG0eT2vi</a></p>— France Bleu (@francebleu) <a href="https://twitter.com/francebleu/status/797006634962796544">11 novembre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> La France a commencé à commémorer les attentats les plus meurtriers de son histoire, la première attaque avait fait un mort à l’extérieur de ce Stade de France. <p>“On voit bien que nous sommes devant cette menace là et que les Français bien sûr appréhendent, ils y pensent, comme d’ailleurs nous même chaque seconde, a déclaré le président Hollande depuis les tribunes, mais nous devons agir. Nous avons pris des mesures, nous les renforçons chaque jour autrant que nécessaire tout en préservant nos libertés. Mais nous ne sommes plus comme avant, nous devons être plus forts qu’avant.”</p> <p>Le match France-Suède de qualification pour le Mondial-2018 était entouré d’importantes mesures de sécurité. Les attentats ont profondément marqué les Français.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Attentats?src=hash">#Attentats</a> du 13 novembre : une étude pour savoir ce qui reste de ce choc au fond de notre <a href="https://twitter.com/hashtag/m%C3%A9moire?src=hash">#mémoire</a>. <a href="https://t.co/vWnl7cHwdz">https://t.co/vWnl7cHwdz</a> <a href="https://t.co/XWfhlWVeUR">pic.twitter.com/XWfhlWVeUR</a></p>— France Bleu Paris (@FrancebleuParis) <a href="https://twitter.com/FrancebleuParis/status/796759478213505024">10 novembre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>“On ne doit pas avoir peur de tout ça, dit Jean-Philippe, un supporter venu de Valenciennes, c’est quand même assez sécurisé, il y a quand même des contrôles tout le temps, on ne doit pas vivre dans la crainte, il faut avancer.”</p> Les attentats ont fait aussi 39 morts sur les terrasses et 90 au Bataclan. La salle rouvre ses portes ce samedi soir avec un concert de Sting, à la veille d’une journée d’hommage dimanche. <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Découvrez ce dimanche 13 novembre les témoignages de rescapés des attentats de Paris dans notre long format vidéos. <a href="https://t.co/DmZMnyM57O">pic.twitter.com/DmZMnyM57O</a></p>— Le Parisien (@le_Parisien) <a href="https://twitter.com/le_Parisien/status/797127241280921600">11 novembre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Des plaques portant le nom des victimes seront dévoilées dans les différents lieux, par François Hollande, la maire de Paris Anne Hidalgo et le maire de Saint-Denis Didier Paillard.</p>