DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un Chinois à la tête d'Interpol


France

Un Chinois à la tête d'Interpol

Meng Hongwei, vice-ministre chinois de la Sécurité publique, est le premier citoyen de ce pays à être élu à la présidence de l’organisation. La mission d’Interpol est de favoriser les échanges entre les polices des 190 pays membres.
Après sa nomination à Bali lors de l’assemblée générale annuelle, Meng Hongwei a été félicité par Pékin.

“Nous attachons une grande importance au rôle qu’Interpol joue dans la coopération internationale en matière d’application de la loi, a declaré Lu Kang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, et nous souhaitons promouvoir la sécurité à l‘échelle mondiale. La Chine est prête à prendre plus de responsabilités et à apporter une contribution plus importante.” Le fait qu’un Chinois succède à la Française Mireille Ballestrazzi inquiète. Certains craignent que Pékin n’en profite pour traquer des fugitifs à l‘étranger. Depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, le président Xi Jinping a engagé une campagne anti-corruption, soupçonnée par certains observateurs de servir de purge déguisée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Visite cordiale au Capitole pour Donal Trump