DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brésil : la colère contre l'austérité, Rio en première ligne


Brésil

Brésil : la colère contre l'austérité, Rio en première ligne

C’est une véritable flambée de colère qui s’est manifestée à Rio de Janeiro face à la politique d’austérité du gouvernement brésilien et de l’Etat de Rio. Vendredi soir, la manifestation a été marquée par des échauffourées avec les forces de l’ordre. Au moins trois personnes ont été arrêtées.

Comme dans plusieurs autres villes du pays, de nombreux travailleurs du secteur public étaient descendus dans les rues pour contester le projet de plafonnement des dépenses publiques pendant les 20 prochaines années. Mais à Rio, le déficit est tel que les comptes publics ont été gelés.

“Si l’Etat de Rio de Janeiro a des problèmes financiers, pourquoi n’arrête-t-il pas d’accorder des réductions d’impôts ? s’interrogeait une enseignante. Il en accorde à des spas, des chaînes de bijouteries, des brasseurs de bière, à ses amis.”

L’Etat de Rio doit rembourser à l’administration nationale près de 40 millions d’euros et le gouvernement central a fait savoir qu’il ne lui viendrait pas en aide. Certains employés des services publics ne perçoivent plus leur salaire depuis des mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Troisième nuit de colère anti Trump dans les rues américaines