Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Entretiens avec des dirigeants, nominations : Donald Trump s'investit

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Entretiens avec des dirigeants, nominations : Donald Trump s'investit

<p>Aux Etats-Unis, Donald Trump s’attelle chaque jour un peu plus à son futur poste de président.<br /> Ce lundi, il s’est entretenu au téléphone avec le n°1 chinois Xi Jinping.(Un entretien empreint de “respect mutuel”, d’après l’agence de presse officielle chinoise (<a href="http://french.xinhuanet.com/2016-11/14/c_135828409.htm">voir ici</a>).</p> <h3>Relations Chine – <span class="caps">USA</span></h3> <p>Les deux hommes ont convenu de se rencontrer bientôt, sans qu’un calendrier ne soit fixé.</p> <p>Plusieurs sujets sensibles sont et seront à l’ordre du jour : la lutte contre le réchauffement climatique (durant la campagne, Donald Trump a promis de remettre à plat les engagements pris par l’administration Obama), la question des relations commerciales entre Washington et Pékin (le candidat Trump a menacé d’imposer une taxe de 45% sur les importations chinoises. Mettra-t-il cette menace à exécution ?)…</p> <h3>Nominations à la Maison Blanche</h3> <p>En tout cas, l’organigramme de la future présidence Trump se met peu à peu en place.<br /> Ce dimanche, Reince Priebus a été désigné Secrétaire général de la Maison Blanche. Il était jusque-là chef du parti républicain.</p> <p>Autre nomination celle de Stephen Bannon. Cet homme a dirigé la campagne électoral de Donald Trump. Il sera désormais son conseiller stratégique.</p> <h3>La question de l’immigration clandestine</h3> <p>Quant au contenu de sa politique, le président élu a donné quelques pistes lors d’une interview télévisée ce dimanche.<br /> Il est notamment revenu sur la question de l’immigration clandestine.</p> <p>“<em>Ce qu’on va faire, c’est prendre les gens qui sont des criminels et qui ont des antécédents judiciaires, qui appartiennent à des gangs, qui sont des trafiquants de drogue. Cela représente sans doute 2 millions de personnes, peut-être trois. Nous allons les renvoyer du pays ou les mettre en prison.</em>“<br /> <strong>Donald Trump, président élu des Etats-Unis</strong> </p> <p>Il a redit qu’il comptait bien ériger un mur à la frontière mexicaine afin de limiter l’immigration clandestine, précisant que ce mur pourrait s’apparenter davantage à une clôture.</p> <p><em>avec agences</em></p>