DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La diplomatie européenne prépare le virage de la Maison-Blanche


monde

La diplomatie européenne prépare le virage de la Maison-Blanche

Quelles seront les relations entre l’Union européenne et les Etats-Unis de Donald Trump ? La question a été débattue par les ministres des Affaires étrangères de l’UE, lors d’un dîner informel à Bruxelles ce dimanche soir.

Plusieurs sujets ont été abordés tels que les accords sur le changement climatique, la défense et la position de l’Europe vis à vis de la Russie et l’Iran.

La victoire électorale de Donald Trump n’a pas réjoui nombre de dirigeants européens, qui avaient ouvertement critiqué le candidat républicain. Mais le ministre slovaque des Affaires étrangères, dont le pays assume la présidence tournante de l’UE, dédramatise : “nous comprenons que l’approche américaine sera plus pragmatique. Il faut aussi que nous faisions entendre la voix de l’Europe. Mais personne ne conteste le résultat de l‘élection, nous somme prêts à travailler avec le président et son administration“ a déclaré Miroslav Lajcak après le dîner.

On remarquait autour de la table l’absence de plusieurs ministres : celle du Français Jean Marc Ayrault pour des raisons d’agenda, du Hongrois Peter Szijjarto, pro-Trump, qui avait jugé le rendez-vous “prématuré“ et décliné l’invitation, enfin celle du Britannique Boris Johnson, qui a déclaré dans la presse “ne pas voir l’utilité de la réunion“.

Ce à quoi la chef de la diplomatie de l’UE, qui a convoqué ce dîner dès l’annonce de la victoire du candidat républicain mercredi dernier, répond : “certains en Europe sont surpris, non pas quand ce pays est absent désormais, mais quand il est présent autour de la table des 28… c’est normal que le pays qui a choisi de quitter l’UE ne soit pas intéressé par les discussions sur le futur de nos relations avec les USA“.

Efi Koutsokosta, euronews :
La plupart des ministres des affaires étrangères tentent tant bien que mal de minimiser l’importante de ce dîner, que la presse et les fonctionnaires européens ont surnommé _le dîner de l’horreur, après la victoire de Trump. Les ministres disent attendre les grandes lignes de la politique étrangère américaine, mais l’inquiétude est déjà grande, concernant par exemple les relations avec la Russie. Une question qui divise les pays membres_”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Donald Trump nomme ses hommes forts