DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : une fonctionnaire traite Michelle Obama de "singe en talons"


Etats-Unis

Etats-Unis : une fonctionnaire traite Michelle Obama de "singe en talons"

L‘élection du milliardaire populiste Donald Trump à la présidentielle américaine a réveillé les bas instincts de certains de ses concitoyens, qui n’hésitent plus désormais à proférer ouvertement des injures racistes, antisémites, islamophobes, homophobes… La Première dame des Etats-Unis elle-même n’a pas été épargnée : Michelle Obama a été traitée de “singe en talons” par une certaine Pamela Ramsey Taylor sur son compte Facebook; cette femme travaille pour le comté de Clay, Etat de Virginie-Occidentale, elle est responsable du service développement.

Voici précisément ce qu’elle a écrit : “Ce sera si rafraîchissant d’avoir une Première dame avec de la classe, belle et digne, de retour à la Maison Blanche (Melania Trump). Je suis fatiguée de voir ce singe en talons”.

Enthousiaste, l’une de ses amies, Beverly Whaling, lui a répondu sur Facebook : “(Ton commentaire) a égayé ma journée, Pam !”. Seulement, voilà, en tant que maire de la petite ville de Clay, Madame Whaling a oublié en route son devoir de réserve. Ce mercredi, des télévisions américaines ont annoncé qu’elle a dû démissionner.

A noter que dans ce comté de Clay, selon le dernier recensement, 98% des habitants (ils sont environ 9 000) sont blancs. Si l’agression raciste n’avait pas été diffusée à l’extérieur, il est à parier qu’elle n’aurait pas fait autant de scandale. Plusieurs grands journaux américains ont rapporté l’affaire et un collectif a notamment été constitué pour dénoncer la violence de ces écrits. Plus de 85 000 signatures ont été recueillies pour le moment afin de réclamer des poursuites judiciaires.

En tentant de s’expliquer, Pamela Ramsey Taylor (en photo ci-dessous) n’a fait que s’enfoncer… “Mon intention n‘était pas d‘être raciste, a-t-elle expliqué à un média, mais d’exprimer une opinion personnelle sur l’attractivité d’une personne, pas sur la couleur de peau d’une autre”. Ah bon !?

La Virginie-Occidentale a voté à 68,7% en faveur de Donald Trump. Depuis la victoire du candidat républicain il y a une semaine, l’organisation Southern Poverty Law Center (défense des droits civils) a dénombré plus de 200 actes haineux contre les Noirs, les Latinos et les homosexuels à travers les Etats-Unis.