DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les opposants au Kremlin rassemblés à Bruxelles


Le bureau de Bruxelles

Les opposants au Kremlin rassemblés à Bruxelles

Les principaux opposants du Kremlin, regroupés sous la bannière “Open Russia”, se retrouvent au Parlement européen, à Bruxelles. A leur tête, Mikhail Khodorkovsky, autrefois l’homme le plus riche de Russie, aujourd’hui en exil après 10 ans de prison.

“Les citoyens russes ne veulent pas de cette politique isolationniste et militaire”, déclare Mikhail Khodorkovsky. “70% de la population espère renouer rapidement les liens avec l’Union européenne. Mais cette restauration n’est pas vraiment la priorité du Kremlin, plus attaché à conserver le pouvoir entre ses mains. Pourtant, cette restauration des relations de la société civile russe avec l’Europe est possible et surtout cruciale”.

Malgré les sanctions infligées à la Russie, le Parlement européen veut privilégier le dialogue avec Moscou. Il insiste également pour que le gouvernement respecte le droit international.

55’‘ SOT Verhofstadt

“Poutine n’est pas la Russie”, lance Guy Verhofstadt, président du groupe des libéraux au Parlement européen. “Nous devons avoir des relations fortes avec la Russie malgré les désaccords que nous avons avec Mr Poutine”.

Le président du Parlement européen encourage le Kremlin à plus d’ouverture.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

The Brief: Trump allié de Poutine, vraiment?