Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Pétrole : le dollar fort plombe les cours

Access to the comments Discussion
Par Anne Glémarec
Pétrole : le dollar fort plombe les cours

<p>La force du dollar tirait toujours les cours du brut vers le bas ce vendredi, sur un marché nerveux dans l’attente de la prochaine réunion de l’<span class="caps">OPEP</span>, le 30 novembre prochain.</p> <p>Certes les opérateurs espèrent que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole parviendra à un accord sur le gel de ses niveaux de production, accord auquel pourrait participer la Russie, non membre du cartel.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><span class="caps">OPEC</span> moves closer to oil output deal as Iran gets new offer <a href="https://t.co/G3fBWvRWOR">https://t.co/G3fBWvRWOR</a> <a href="https://t.co/tkFV48wNdN">pic.twitter.com/tkFV48wNdN</a></p>— Reuters Top News (@Reuters) <a href="https://twitter.com/Reuters/status/799599313269702657">18 novembre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Ce vendredi, plusieurs ministres de l’<span class="caps">OPEP</span> se sont retrouvés à Doha au Qatar pour discuter du cas iranien, principal obstacle à un compromis. Téhéran devrait bénéficier d’une exemption lui permettant de relever sa production à 3,9 millions de barils par jour, soit environ 300.000 de plus qu’actuellement. Insuffisant pour l’Iran, qui veut pouvoir monter à 4,2 millions de barils par jour.</p> <p>Avec Reuters.</p>