DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie émet un mandat d'arrêt contre un dirigeant du PYD


Turquie

La Turquie émet un mandat d'arrêt contre un dirigeant du PYD

Un mandat d’arrêt a été émis à l’encontre de Saleh Muslim, le coprésident du PYD, parti politique kurde syrien, ainsi que quarante-sept autres personnes, dont trois dirigeants du PKK, les rebelles kurdes de Turquie. Motif : ils seraient liés à l’attentat d’Ankara, qui a fait une trentaine de morts en février.

En parallèle, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a une nouvelle fois appelé les combattants du PYD, à se retirer de Manbij, une ville syrienne proche de la frontière turque.

Ils nous ont dit qu’ils partiraient. Apparemment certains sont partis, mais nous voulons que que les miliciens du PYD et du YPG se retirent totalement de Manbij. Ces terres n’appartiennent pas aux terroristes. Elles appartiennent aux Arabes“.
Recep Tayyip Erdoğan, président turc

Les Unités de protection du peuple (YPG), branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD), ont accepté il y a une semaine de retirer leurs troupes de Manjib, une ville que la milice a repris à Daesh cet été, avec le soutien des Etats-Unis.

Le YPG déclarait alors que ses soldats seraient déployés en vue d’une participation à la bataille de Raqqa, bastion syrien de l’Etat islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Turquie

Agression sexuelle sur mineure, mariages précoces, la dérive des législateurs en Turquie