DERNIERE MINUTE

Le parcours définitif du Dakar 2017, dévoilé à Paris ce mercredi, fait la part belle à la Cordillère des Andes avec cinq des douze étapes tracées à plus de 3.500 mètres d’altitude.

Le départ du rallye-raid sera donné à Asunción le 2 janvier et ce sera d’ailleurs la première fois que les concurrents rouleront au Paraguay.

Ils prendront ensuite la direction de l’Argentine puis de la Bolivie avec un passage au Salar d’Uyuni avant une arrivée à Buenos Aires le 14 janvier après 8.800 kilomètres, dont 4.000 de spéciale.

Étienne Lavigne est le directeur du Dakar : “Le maître-mot, ce sera l’adaptation. S’adapter à la piste, s’adapter aux conditions d’altitude, s’adapter aux conditions climatiques et sur des spéciales très longues. On a des journées à 800 kilomètres, dont 500 kilomètres de spéciale. Ce sont des gros morceaux. Donc cette édition va se caractériser par de longues spéciales dans des environnements complexes et extrêmes.”

Dans la catégorie autos, avantage sur le papier à l’armada Peugeot qui va aligner Carlos Sainz, Cyril Despres, le nonuple champion du monde des rallyes Sébastien Loeb et le vainqueur sortant Stéphane Peterhansel.

Stéphane Peterhansel : “On a un “Team” qui est très homogène, on a quatre pilotes qui sont capables de gagner le Dakar aujourd’hui dans l‘équipe Peugeot. Et on sera prêt à tous s’entraider pour faire gagner l‘équipe. J’espère que ce sera la clé du succès”.

Fort de ses douze victoires dans l‘épreuve – six en moto et six en auto -, Stéphane Peterhansel devra se méfier de Nasser Al-Attiyah qui avait gagné le Dakar en 2011 et en 2015.

Chez les motards, l’Australien Tobey Price tentera la passe de deux et au total, ce seront 316 véhicules qui couperont la ligne de départ.