DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Indiens furieux, dindes soulagées, tout savoir sur Thanksgiving


monde

Indiens furieux, dindes soulagées, tout savoir sur Thanksgiving

Thanksgiving est une fête qui se tient aux Etats-Unis le quatrième jeudi de novembre, mais qui dure maintenant toute la semaine. Beaucoup de gens ne vont pas travailler jeudi et vendredi (sauf ceux qui travaillent dans les commerces, pour le Black Friday) même si le jour officiel de congé est le jeudi.

Merci les Indiens

Thanksgiving est une tradition dont l’ancêtre est la fête des récoltes célébrée par les pélerins à Plymouth à partir de 1621.
Un an plus tôt une centaine de dissidents anglais, les Pères pélerins, débarquaient dans la baie de Plymouth. Mais la colonisation ne fut possible que grâce à l’aide d’une tribu amérindienne, les Wampanoags, qui sauva les nouveaux venus, les survivants, de la faim et leur apprit à se débrouiller pour la chasse, la pêche et la culture du maïs. C’est pour remercier les Indiens qu’une fête fut organisée avec eux à la première récolte, en 1621.
Cette histoire a souvent été un sujet de tension, à cause du traitement infligé aux Indiens au XIXe siècle, et spécialement cette année, avec les manifestations à Standing Rock, dans le Dakota du nord.

Pour beaucoup de communautés amérindiennes Thanksgiving est donc aussi connu sous le nom de “Jour national de deuil”.

Thanksgiving est une période de solidarité et d’entraide

Les Américains sont encouragés à donner ce qu’ils peuvent , ils s’engagent ponctuellement dans des actions caritatives, l’Armée du Salut par exemple offre des repas pour les sans-abris. Les soldats américains en mission à l‘étranger recoivent un repas spécial pour Thanksgiving. Les universités américaines servent un menu traditionnel aux étudiants qui restent sur le campus à Thanksgiving, et les jeunes étrangers sont souvent invités à dîner dans des familles de la ville. La fête est liée au christianisme, en témoignent ces images de familles américaines priant les mains jointes pour bénir le repas.

Gratin de patates douces aux chamallows

Sans doute le repas traditionnel est la facette la plus connue de Thanksgiving : de la dinde fourrée et rôtie, des pommes de terres écrasées, le gratin de patates douces aux marshmallows la sauce cranberry ou encore de la tarte à la courge en dessert.

les parades

Depuis les années 1920 Thanksgiving marque le début de la “saison des vacances d’hiver”, résultat de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Les Américains ne se réfèrent pas souvent à la saison de Noël.

Une large part de cette période est consacrée aux défilés, les fameuses parades. A New York lors du célèbre défilé Macy’s, des ballons, des personnages énormes de dessins animés, gonflés à l’helium, descendent la 6e Avenue, connue jusqu’en 1945 sous le nom de Avenue of the Americas, jusqu’au magasin Macy’s.

Un défilé retransmis à la télévision qui fait la part belle au shopping, mais pas seulement…

Des évènements similaires ont lieu dans les grandes villes du pays.

Le Black Friday, temple de la consommation

C’est la plus importante journée de shopping des Etats Unis. Chaque magasin pratique des remises incroyables, et certains commencent déjà le jeudi.

Une tradition qui touche désormais le monde entier via internet et sur laquelle nos enseignes installées en France s’alignent.

Un rendez-vous sportif majeur

Dans le cadre de la National Football League, les matchs ont lieu le jeudi soir et tout le weekend.

Des tournois ont lieu aussi entre universités, généralement samedi, comme Auburn vs Alabama (the Iron Bowl) et Oregon vs Oregon State.

Devant leur télévision

Des émissions spéciales sont programmées à la télévision, pas aussi importantes que pour Noël, mais les producteurs surveillent attentivement les chiffres de Thanksgiving.

La grâce de la dinde, c’est ridicule ?

Je suis sûre que vous connaissez cette tradition, assez récente finalement. La présentation, au président, d’une dinde avant son abattage remonte à 1873, sous Ulysses Grant. Mais c’est le président Kennedy qu le premier grâcie une dinde, en déclarant : “Nous allons laisser celle-ci vivre.” Nous sommes en 1963.

En 1989, George Bush, pour son premier Thanksgiving au pouvoir, en fait une cérémonie annuelle. Depuis c’est un rituel, le président américain grâcie deux dindes, s’assurant qu’elles ne finiront pas à la casserole, même plus tard. Une fin de vie repoussée de quelques mois ou quelques années, car généralement ces volatiles, gavées pour être belles et grasses devant le président, ne vivent pas très vieilles. Ce qu’elles ont fait pour être grâciées, nul ne le sait vraiment, elles seules peuvent le dire…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis : panne d'un navire de guerre à 4 milliards de dollars