DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Russie arrête l'un de ses anciens officiers en Crimée pour espionnage


Ukraine

La Russie arrête l'un de ses anciens officiers en Crimée pour espionnage

Des images largement diffusées sur les télévisions russes : celles de l’arrestation en Crimée de Leonid Parkhomenko, accusé d’espionnage au profit de l’Ukraine. Selon Moscou, cet ancien officier militaire russe a été arrêté à Sébastopol, en Crimée annexée, alors qu’il était en pleine mission pour le service de renseignement du ministère de la Défense ukrainien. Il a été inculpé de trahison.

Les incidents de ce type entre services russes et ukrainien sont devenus fréquents en Crimée récemment. Il y a deux jours, Moscou a accusé les services secrets ukrainiens d’avoir enlevé deux de ses soldats à un point de passage entre la Crimée et l’Ukraine continentale. Une « provocation » selon la Russie qui exige leur retour immédiat « en Russie. » Au contraire Kiev affirme qu’il s’agit de « deux anciens militaires ukrainiens qui ont trahi leur serment et ont rejoint l’armée russe après l’annexion illégale de la Crimée. »

L’annexion de a Crimée par la Russie en mars 2014 après une intervention militaire suivie d’un référendum de rattachement, dénoncé comme illégal par Kiev et les Occidentaux, continue de diviser.

En France les deux candidats à la primaire de droite, Alain Juppé et François Fillon, en ont eux aussi aussi débattu hier soir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violent séisme dans le Pacifique au large de l'Amérique centrale