DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tourisme : Skyscanner passe sous pavillon chinois


entreprises

Tourisme : Skyscanner passe sous pavillon chinois

Après Club Med et Thomas Cook, Skyscanner passe à son tour sous pavillon chinois. Le comparateur de vols britannique basé à Edimbourg va être racheté par Ctrip, la plus grande agence de voyage en ligne de Chine pour 1,7 milliard d’euros, principalement en numéraire.

Coté au Nasdaq, Ctrip, basé à Shanghai, est en partie contrôlé par Baidu, le Google chinois. Il permet aux utilisateurs de réserver des billets de train et d’avion, mais aussi des hôtels. Drainant un volume de ventes d’environ 50 milliards d’euros par an, il cherche à percer sur les marchés européen et américain. Il a d’ailleurs également annoncé l’acquisition de deux importants voyagistes spécialisés aux Etats-Unis, sans plus de précisions.

Le rachat de Skyscanner est la dernière en date d’une série d’acquisitions très médiatisées réalisées par des firmes chinoises dans le secteur du tourisme. Le conglomérat Fosun a mis la main l’an dernier sur le français Club Med, avant d’investir dans le voyagiste britannique Thomas Cook. De son côté, l’assureur Anbang s’est emparé de la chaîne américaine d’hôtels de luxe Strategic Hotels&Resorts.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Facebook choisit Londres pour construire un nouveau siège