DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En France, l'école creuse les inégalités entre les élèves


insiders

En France, l'école creuse les inégalités entre les élèves

La France est de plus en plus mal classée dans les tests internationaux d‘évaluation des ses élèves, par rapport aux pays d’Asie, mais aussi à la plupart des pays d’Europe du Nord.

Une étude récente réalisée par le Conseil National d’Evaluation du Système Scolaire, un organisme public français, montre que l‘école creuse en fait les inégalités entre les élèves. Plutôt ironique, quand on voit les mots “Liberté, Égalité, Fraternité” inscrits sur les frontons des écoles publiques françaises.

L‘école française à la dérive

La France a tenté de réformer son système éducatif pendant des décennies. Par exemple, elle a identifié les écoles prioritaires qui reçoivent plus de financement. Mais les écoles prioritaires, généralement situées dans des quartiers défavorisés et/ou d’immigration sont trop souvent stigmatisées, désertées par les classes moyennes et redoutées par certains enseignants, ce qui perpétue la ségrégation et les inégalités.

Nathalie Mons, présidente du CNESCO, a dirigé le rapport publié en septembre dernier sur les inégalités sociales à l‘école. Elle relève ces inégalités dans les ressources à disposition des élèves, dans leurs résultats, leur orientation, leur diplôme et même leur accès au marché du travail :

“En France, nous menons depuis une trentaine d’années des politiques scolaires qui sont très similaires et qui ne montrent pas des effets significatifs dans la lutte contre les inégalités sociales à l‘école. Par exemple depuis le début des années 80, nous menons une politique d‘éducation prioritaire dont aucune recherche n’a pu montrer des effets positifs. Il est évidemment très important de donner davantage de ressources pédagogiques aux établissements qui accueillent les publics les plus en difficulté. C’est nécessaire, mais lorsqu’on a regardé quelles étaient ces ressources, on s’est rendu compte qu’il s’agissait finalement de moyens supplémentaires qui sont très peu en lien avec les apprentissages.”

Pourquoi les écoles françaises vont-elles aussi mal ? Enquête dans un collège de Marseille

Réforme de l‘éducation : s’inspirer du modèle allemand et suisse

Depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir, la France a engagé de nouvelles réformes de l‘éducation.
Rencontre avec la ministre de l‘Éducation, Najat Vallaud-Belkacem pour l’interroger sur les carences du système éducatif français et son mauvais classement dans l’enquête internationale PISA qui évalue les élèves de 15 ans en sciences, lecture et mathématiques dans plus de 60 pays.

Le système éducatif néerlandais : un modèle gagnant

Si le système éducatif ne fonctionne pas bien en France, où est-il performant en Europe ?
Selon l’enquête PISA, la Suisse, les Pays-Bas et la Finlande par exemple sont bien mieux notés que la France. PISA évalue non seulement les élèves dans diverses matières, mais aussi comment les notions apprises à l‘école peuvent être appliquées dans la vie quotidienne.
Dans ce numéro d’Insiders, reportage aux Pays-Bas, où la mixité sociale est de règle à l‘école et l’apprentissage par la pratique commence dès 4 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

insiders

Najat Vallaud-Belkacem : "L'enseignement professionnel n'a pas la même valeur que l'enseignement général"