DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une foule d'anonyme fait ses adieux à Fidel Castro, mais les dirigeants Occidentaux se font rares


Cuba

Une foule d'anonyme fait ses adieux à Fidel Castro, mais les dirigeants Occidentaux se font rares

C’est un flot incessant de Cubains qui défile dans le mémorial José Martí de La Havane. Depuis hier, des centaines de milliers de personnes sont venues faire leurs adieux à Fidel Castro place de la Révolution. Pour la première fois depuis son décès, vendredi, l’urne contenant les cendres du leader Maximo a été dévoilée à la télévision cubaine.
Urne qui parcourra, à compter de demain, un millier de kilomètres pour rejoindre samedi Santiago, berceau de la révolution cubaine. En attendant, ce sont les fils de Fidel Castro qui veille sur ces cendres.

Aujourd’hui à 19h locales, les dirigeants étrangers sont conviés à rendre, eux aussi, un dernier hommage au défunt dirigeant cubain. La plupart des présidents de la gauche latino-américaine seront présents, mais du côté des Occidentaux l’invitation embarrasse. Le président américain sortant ne viendra pas. Pourtant Barack Obama fut l’initiateur du rapprochement historique avec La Havane. En France c’est la ministre de l‘Écologie, Ségolène Royale, qui représentera l’Hexagone.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée irakienne affirme avoir abattu un millier de djihadistes, mais la bataille pour reprendre Mossoul est loin d'être gagnée