DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : un grand électeur texan démissionne pour ne pas voter Trump


monde

USA : un grand électeur texan démissionne pour ne pas voter Trump

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Art Sisneros est un membre républicain appartenant au collège des grands électeurs du Texas, un Etat que Donald Trump a remporté. Mais l’homme vient d’annoncer sa décision de démissionner de sa charge d‘électeur plutôt que d’apporter son vote au milliardaire, élu le 8 novembre dernier.

Il a détaillé les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision dans ce post publié le week-end dernier.
Selon lui, Donald Trump n’est pas qualifié pour être le prochain chef de l’Etat.

Un remplaçant à désigner

Les 538 grands électeurs se réuniront dans la capitale de leur Etat et voteront le 19 décembre prochain pour le futur chef de la Maison Blanche. C’est à cette date que les 37 grands électeurs restants dans l’Etat du Texas devront choisir un remplaçant à M. Sisneros.

Ce dernier avait pourtant signé un serment de loyauté envers le candidat désigné. “Le fait que l’engagement ne mentionne pas les qualifications bibliques nécessaires à l’exercice de la présidence en fait un gage immoral”, s’est-il défendu, tout en expliquant que l’engagement qu’il a signé “mine la Bible et la Constitution”.

Chaque Etat a son système de nomination des grands électeurs. Ils sont généralement sélectionnés en remerciement de leurs services pour le parti ou le candidat. Pour l’élection 2016, des personnalités très variées ont été désignées par les partis politiques pour devenir grands électeurs à l’issue du scrutin du 8 novembre.

Recomptage des voix

Selon le système de scrutin universel indirect, le républicain a gagné avec 290 grands électeurs contre 232 pour Hillary Clinton, sur un total de 538 pour les 50 Etats américains et la capitale Washington.

Cette défection intervient alors qu’un recomptage des voix va avoir lieu dans trois Etats, le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Prochain article

monde

Présidentielle en Autriche : mode d'emploi