DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En quatre jours, 50 000 civils ont fui Alep-Est, assiégés par l'armée


Syrie

En quatre jours, 50 000 civils ont fui Alep-Est, assiégés par l'armée

En Syrie, les combats au sol, les tirs d’artillerie et les bombardements aériens ne cessent pas. Les tirs des forces syriennes ont fait 45 morts au moins à Alep-Est, les tirs rebelles 8 morts à Alep-Ouest. En quatre jours, depuis la percée de l’armée de Bachar al Assad à Alep-est, 50 000 civils ont fui la zone.

Une porte-parole russe confirme que “des milliers de personnes ont fui les zones contrôlées par les groupes armés, en profitant, dit-elle, de la retraite chaotique des militants démoralisés.”

Sur les 50.000 déplacés, plus de 20.000 ont trouvé refuge dans les quartiers Ouest tandis que 30.000 autres ont rejoint l’enclave de Cheikh Maqsoud aux mains des forces kurdes.
L’Onu s’inquiète.

“Nous sommes évidemment très inquiets de la situation des petits enfants tout spécialement, dit Bettina Luescher, du Programme alimentaire mondial, parce qu’ils sont bien plus vulnérables que les adultes, et peuvent être affaiblis beaucoup plus vite.”

L’Observatoire des droits de l’Homme basé à Londres accuse le gouvernement syrien de multiplier les arrestations et les interrogatoires de centaines de personnes qui fuient Alep-Est, à la recherche d‘éventuels rebelles. Plus 300 personnes seraient portées disparues.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Trump affine son équipe mais hésite pour le chef de la diplomatie