DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vladimir Poutine : "on a besoin d'amis"


Russie

Vladimir Poutine : "on a besoin d'amis"

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Depuis le grand palais du Kremlin, devant le Parlement, Vladimir Poutine a tenu son traditionnel discours annuel, et il a vu loin, après 2018, autrement dit, il serait candidat à sa propre succession.

Le moins que l’on puisse dire est qu’il s’est focalisé sur les questions domestiques et les difficultés économiques de la Russie, alors que son pays est soumis à de lourdes sanctions internationales.

Au bout d’une heure, toutefois, Poutine a parlé politique étrangère. Il n’admettra pas que les intérêts russes soient négligés ou violés, mais il ne recherche pas de confrontation géopolitique.

La Russie n’a pas besoin de conflits, ni nous, ni nos partenaires, ni la communauté internationale. Contrairement à certains de nos collègues étrangers, qui voient en la Russie un adversaire, nous ne cherchons pas et n’avons jamais cherché des ennemis. On a besoin d’amis“.

Un ami, il en voit peut-être un possible en la personne de Donald Trump. Puisqu’il a appelé à plus de dialogue et de coopération avec les Etats-Unis, dans la lutte contre le terrorisme, et sur les problèmes économiques stratégiques :

Nous sommes prêts à collaborer avec la nouvelle administration américaine. Il est important de normaliser et de commencer à développer les relations bilatérales, sur le principe d‘égalité et de bénéfice mutuel. La coopération entre la Russie et les Etats-Unis pour la résolution des conflits locaux et mondiaux est dans l’intérêt du monde entier“.

J’espère sincèrement que nous pourrons joindre nos forces à celles des Etats-Unis dans le combat contre la menace non pas imaginaire mais réelle que représente le terrorisme international. C’est exactement ce que à quoi s’emploie notre armée en Syrie. Les terroristes ont subi de sérieux revers. L’armée et la flotte russe ont prouvé avec panache qu’elles peuvent travailler efficacement loin de chez nous“.

Il félicite ses troupes, mais pas un mot sur l’assaut final lancé sur Alep-Est.

L’avenir de notre pays ne dépend que de nous-mêmes, de notre dur labeur et des talents de tous nos citoyens, ainsi que de leurs responsabilités et succès. Ainsi, nous atteindrons nos objectifs“.

Il a évité de parler de l’Ukraine.

La veille, Vladimir Poutine a signé le décret sur la nouvelle politique extérieure de la Russie. Et selon celui-ci, “il entend lutter contre les interventions militaires, violant la souveraineté des Etats.”

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie: Proust et Sartre chez un "boss" mafieux arrêté