DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Befikre" casse avec les codes des films Bollywood


cinema

"Befikre" casse avec les codes des films Bollywood

En partenariat avec

Fini le politiquement correct et la chasteté excessive, “Befikre” signe le renouveau du film Bollywood.

Dans cette comédie romantique qui se déroule à Paris et non pas en Inde, on parle de sexe et d’alcool. A l’affiche : l’ancien top model Vaani Kapoor et la superstar indienne Ranveer Singh.

“Il y a un changement dans la société dit Vaani Kapoor, il y a des évolutions et le cinéma évolue lui aussi et avec lui, ceux qui font le cinéma. Le public l’accepte en étant plus libéral et plus indulgent envers lui.”
“Ils sont à l’aise avec leur sexualité souligne Ranveer Singh, ils en parlent librement et ils sont moins conservateurs et moins traditionnels, ce qui est naturel, c’est quelque chose qui est courant et qui se reflète dans le film Befikre.”

Dharam, originaire de Delhi s’installe à Paris. Il croise le chemin de Shyra, une Indienne née en France. Tous deux sont très attirés l’un par l’autre, mais refusent de s’engager. Ils décident alors de se lancer dans une histoire, mais refusent de tomber amoureux.

Le baiser a longtemps été interdit dans les films de Bollywood, la censure a régné jusqu’aux années 1990, ce n’est qu’en décembre 2012 que le premier “french kiss” bollywoodien a eu lieu :

“Quel que soit le baiser qu’il y a dans le film, il faut le voir dans son contexte et c’est ce que les autorités ont fait. Donc, ils ont vu qu’il n’y a rien de sale ou d’offensant. Dans ce film, chaque baiser est l’expression de l’amour. Je suis heureux que la censure ait reconnu cette réalité.”

“Befikre“d’Aditya Chopra sort le 9 décembre sur les écrans.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"La fille de Brest" : thriller médical !