DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les réfugiés climatiques du lac Poopo


Bolivie

Les réfugiés climatiques du lac Poopo

En Bolivie, le lac Poopo, qui s‘étendait sur une surface de 1300 kilomètres carrés, a laissé la place à une vaste étendue desséchée.

Les pêcheurs de cette région d’altitude expliquent être réfugiés du changement climatique, la majorité a quitté la région pour aller chercher du travail ailleurs, seules quelques dizaines d’habitants n’ont pas quitté les lieux.

La sécheresse prolongée et la déviation des cours d’eau est à l’origine de la disparition du lac.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Italie

Renzi reste en poste quelques jours à la demande du président italien