DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : Ramos vole la vedette à Messi et Ronaldo lors du Clasico


the corner

The Corner : Ramos vole la vedette à Messi et Ronaldo lors du Clasico

Bienvenue dans The Corner. Il y a un match de football qui fascine toujours des centaines de millions de gens à travers la planète. Il se dispute deux fois par an, et parfois un peu plus souvent. On parle là du Clasico, le vrai, l’original. La 233e édition du choc entre le Barça et le Real Madrid a eu lieu samedi dernier au Camp Nou et s’est soldée par un match nul. Inattendu jusqu‘à la dernière minute.

Pas de vainqueur entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, pas plus qu’entre le Barça et le Real Madrid. Les deux plus grandes stars de la planète football ne trouvent pas le chemin des filets, pas plus que leur club celui du succès. Dans un stade à guichets fermés, devant 98.500 spectateurs, les Catalans ouvrent le score à la 53e minute grâce à Luis Suarez, bien servi par Neymar.

Plutôt dominateurs en première mi-temps, moins fringants après la pause, et avec un CR7 assez discret, les protégés de Zinédine Zidane arrachent le nul dans les derniers instants grâce à une tête de Sergio Ramos. Ils font ainsi la bonne opération du jour puisqu’ils conservent les commandes de la Liga et leurs six points d’avance sur le Barça.

Le top Ramos, le flop Mascherano

Voici les protagonistes de la bataille du Camp Nou. Qui mérite sa place dans notre rubrique “Up & Down” ? Découvrons-le ensemble.

Sergio Ramos a inscrit son quatrième but dans un Clasico (le premier au Camp Nou depuis neuf ans), son quatrième but de la saison (plus que n’importe quel autre défenseur en Espagne) et celui-là est ô combien important puisqu’il empêche la défaite des siens.

Le premier à la création, le deuxième à la finition : ce samedi, le duo Neymar-Suarez a encore fait des merveilles. Depuis qu’ils sont associés au Barça, le Brésilien a délivré 14 passes décisives à l’Uruguayen, qui a fait mieux que lui rendre la politesse avec 19 services gagnants pour son compère.

Samedi cauchemardesque pour le défenseur argentin Javier Mascherano qui aurait dû être sanctionné d’un penalty pour une faute sur Lucas Vazquez dès la deuxième minute. Et il est fautif sur l‘égalisation madrilène puisqu’il oublie son marquage sur Sergio Ramos.

Ce qu’en dit la presse

En Espagne, au lendemain du Clasico, la presse était divisée. Les journaux “pro-Real” ont mis en avant l’exploit des Merengue. Les journaux “pro-Barça” ont eux exprimé leur désillusion à cause d’une victoire qui leur a échappé à la dernière minute.

Le dénouement heureux de la 90e minute et le héros nommé Sergio Ramos font la Une de Marca, tout comme celle d’As qui publie la même photo et salue le match exemplaire de l’ancien sévillan. Sacré contraste avec Lionel Messi qui est resté muet lors des six derniers Clasicos.

Davantage à son aise, Neymar a vendangé une balle de 2-0 qui aurait sans doute mis les Blaugranas à l’abri. Au lieu de cela, les Madrilènes ont eu, selon El Periodico, le brin de réussite nécessaire dans ce genre de match.

On parie ?

Cette semaine, place à la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions, et lundi prochain, ce sera le tirage au sort des huitièmes de finale. Il y a des clubs qui ne sont pas encore sûrs de figurer dans les pots du tirage au sort à Nyon, et d’autres qui ne savent pas s’ils finiront premier ou deuxième de leur groupe. Voici nos pronostics. N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous en pensez avec le hashtag #TheCornerScores.

Benfica 1-2 Napoli
Real Madrid 2-1 Borussia Dortmund
Lyon 1-1 FC Séville

On prédit des victoires 2-1 du Napoli à Lisbonne et du Real Madrid face au Borussia Dortmund. On s’attend à un nul un partout entre Lyon et Séville qui serait synonyme d‘élimination pour les rhôdaniens qui doivent obligatoirement l’emporter avec deux buts d‘écart pour se qualifier.

L’hommage à Chapecoense

Exceptionnellement, nous ne terminons pas cet épisode avec notre rubrique “Bloopers”, mais avec un hommage à Chapecoense, l‘équipe brésilienne décimée dans un accident d’avion la semaine dernière alors qu’elle se rendait à Medellin pour y disputer la finale de la Copa Sudamericana. Sur les 77 passagers, seulement 6 ont survécu, dont 3 joueurs de ce petit club de première division. On se dit au revoir avec cette vidéo des plus beaux buts inscrits en 2016 par Chapecoense. Prochain Corner lundi prochain, ne le manquez pas !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

the corner

The Corner : Stamford Bridge reste une forteresse