DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Extradition des militaires turcs : la justice grecque s'emmêle les pinceaux


Grèce

Extradition des militaires turcs : la justice grecque s'emmêle les pinceaux

Les huit militaires turcs réfugiés en Grèce embarrassent Athènes au point de semer la zizanie parmi les juges de la cour d’appel. Hier, la Cour a autorisé l’extradition de trois d’entre eux vers Ankara. La veille, la même instance, mais composée de différents magistrats, avait décidé le contraire.

Inacceptable pour les avocats de ces prévenus. À l’image de Stavroula Tomara, qui rappelle que ses clients sont soupçonnés d’avoir participé à la tentative de coup d‘État contre Ankara. Le parquet avait lui-même demandé le refus de l’extradition, dans les deux cas, invoquant le risque pour la vie des militaires en cas de renvoi en Turquie.

Ces hommes sont arrivés en hélicoptère à Alexandroupolis, une ville grecque proche de la frontière avec la Turquie, le 16 juillet, quelques heures après le coup d‘État manqué en Turquie.

Si leur cas embarrasse Athènes, c’est que la Grèce est engagée dans une politique de coopération avec son voisin pour couper la route migratoire en mer Egée, mais elle s’inquiète aussi du durcissement du régime turc depuis le putsch raté.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Irak

Retour à Nimrod en Irak, détruite par Daesh