DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le message de paix de Joyce DiDonato


musica

Le message de paix de Joyce DiDonato

En partenariat avec

La musique et l’art en général peuvent-ils apaiser les tourments de notre époque ? Joyce DiDonato nous a livré sa réponse lors d’un concert audacieux et captivant à Helsinki. La mezzo-soprano américaine adulée à travers le monde y a interprété les airs baroques qui figurent sur son nouvel album, des arias où la furie de la guerre s’oppose à la quiétude de la paix.

Des horreurs de la guerre à la quiétude de la paix, Joyce DiDonato nous emporte dans un voyage musical hors du commun qui s’achève dans la joie et l’espoir avec une composition baroque du Napolitain Nicolò Jommelli. Ce concert donné au Centre musical d’Helsinki fait écho à son nouvel album In War & Peace : Harmony through Music où elle invite à trouver l’harmonie par la musique.

Joyce DiDonato nous explique sa démarche : “On fait appel à ces compositeurs majestueux des siècles passés pour explorer les deux facettes de l’humanité que nous avons tous en nous-mêmes : les ténèbres et la lumière, le tourment et la sérénité. On commence par “Scènes d’horreur, scènes de douleur” [de Händel], c’est une prémonition de destruction.”

“Bousculer les spectateurs”

“L’idée, c’est tout simplement de plonger le public dans le chaos et de faire en sorte qu’il le ressente, poursuit la chanteuse. “Ensuite, on veut montrer la captivité, le fait d‘être dans l’obscurité tout en éprouvant un désir lancinant pour la lumière et puis la lumière arrive et l’obscurité est toujours là au loin : on est toujours tiraillé entre ces deux mondes,” insiste-t-elle.

Pour marquer les esprits, Joyce DiDonato nous explique recourir à certains artifices : “Je voulais bousculer les spectateurs pour les forcer à se confronter aux raisons pour lesquelles ils se sentent mal à l’aise ou ils sont enthousiastes. Donc j’utilise mes robes de scène ; j’applique de la peinture sur mon visage, ce qui apporte de la lumière dans ce monde de cicatrices, de sang et de blessures, dit-elle. Les cicatrices sont encore là en temps de paix, mais elles se transforment en lumière, en eau et en fleurs,” indique-t-elle.

“La musique est beaucoup, beaucoup plus puissante que les technologies modernes”

Pour conclure notre entretien, la mezzo-soprano star confie : “Je suis très idéaliste et je crois vraiment qu’on peut changer le monde. Je crois vraiment que la musique soigne, qu’elle est beaucoup, beaucoup plus puissante que les technologies modernes, elle atteint notre coeur,” souligne-t-elle. “Je veux montrer aux gens que nous avons le choix, nous pouvons entretenir cette part sombre, poursuit-elle, ou alors, on peut entretenir cette lumière et la laisser prendre de plus en plus de place dans nos vies.”

Les prochains concerts de Joyce DiDonato auront lieu le 9 décembre à Chicago, le 12 décembre à Rochester (NY), le 15 décembre à New-York. Plusieurs dates sont programmées en mai et juin 2017 en Europe.

Retrouvez plus d’informations sur cette tournée, ainsi que des vidéos et des extraits musicaux sur inwarandpeace.com/tour.

L’album de Joyce DiDonato : “In War & Peace”, avec l’ensemble baroque Il Pomo d’oro sous la direction de Maxim Emelyanychev, est sorti en novembre dernier chez Parlophone/Erato/Warner Classics.

Stéphanie Lafourcatère

Le choix de la rédaction

Prochain article

musica

La "Sérénade" de Bernstein sous le charme de Renaud Capuçon