DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Londres : le Brexit évoqué au TechCrunch Disrupt


Sci-tech

Londres : le Brexit évoqué au TechCrunch Disrupt

En partenariat avec

TechCrunch Disrupt est une réunion de Startup qui se décline dans plusieurs villes comme New York ou encore San Francisco. L‘édition londonienne vient de se tenir et bien sûr il a été question du Brexit et de son impact sur les technologies de l’information et des communications.

Mike Butcher, TechCrunch : “Les deux choses qui touchent les startups sont l’argent et le talent. Et le talent sera vraiment touché par le Brexit, la façon dont les gens ont des visas, peuvent venir au Royaume-Uni et peuvent y travailler.”

La réalité virtuelle est le maître mot de toutes ces réunions et autres foires de l‘électronique. Et la bataille se livre sur le hardware…

Marek Antoniuk, RiftCat : “Quand on a deux branches de réalité virtuelle, sur les PC et sur les portables les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Sur les ordi la qualité est meilleure mais c’est cher. C’est plus abordable sur les mobiles parce qu’on utilise son téléphone et on n’ajoute que les objectifs mais on n’a pas beaucoup de possibilités. Et nous on a construit un pont entre ces deux mondes.”

Une autre startup a présenté un jeu de réalité augmentée qui donne vie à des jouets en carton. En les mélangeant on peut créer différents personnages.

Phil Charnock, SwapBots : “Quand on est enfant on imagine que ces jeux prennent vie. Et maintenant c’est possible, je ne dis pas que ça va remplacer votre imagination mais on peut voir un peu son imagination se dérouler sur un écran. On voit le jeu lui même, qui commence à bouger et qui se bat avec les autres.”

Londres s’impose encore comme la capitale tech européenne avec 300 000 développeurs. Elle est suivi par Paris avec 134 000 concepteurs.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Sci-tech

Azerbaïdjan : 22e édition de BakuTel