DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pressions sur la Chine pour qu'elle modifie sa loi sur les aliments importés

Selon le texte voté l'an dernier, toute la nourriture importée en Chine devra être assortie d'un certificat sanitaire extrêmement strict

Vous lisez:

Pressions sur la Chine pour qu'elle modifie sa loi sur les aliments importés

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement américain et l’Union européenne font pression sur la Chine pour qu’elle modifie sa réglementation sur les importations de produits alimentaires. Selon le texte voté l’an dernier, toute la nourriture importée en Chine devra être assortie du même certificat sanitaire que la viande et les produits laitiers, à compter d’octobre 2017. Les produits chinois ne seront pas soumis aux même règles.

Cette réglementation sur les produits importés, bien plus stricte que celle en vigueur en Europe et aux Etats-Unis pourrait gêner l’acheminement en Chine de milliards de dollars de produits, du café aux pâtes en passant pas les biscuits. Un casse tête inconcevable pour les grandes compagnies occidentales comme Hershey, Kraft Heinz ou Nestle, très présentes en Chine, deuxième importateur mondial de nourriture.

Pour les européens, qui bataillent déjà avec Pékin sur le commerce des métaux et des denrées, la Chine maquille une loi de protectionnisme économique en mesure de santé publique. Michael Clauss, Ambassadeur d’Allemagne en Chine, déclarait à Reuters : “Le texte a franchit la ligne entre la protection du consommateur et un protectionnisme total en faveur du producteur local“.

Des pourparlers sont en cours depuis plusieurs mois entre les autorités chinoises, américaines, européennes et plusieurs multinationales.