DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Présidentielle au Ghana : victoire de l'opposant Nana Akufo-Addo


Ghana

Présidentielle au Ghana : victoire de l'opposant Nana Akufo-Addo

Au Ghana, le candidat de l’opposition Nana Akufo-Addo a remporté l‘élection présidentielle organisée mercredi.
D’après les chiffres publiés ce vendredi soir par la commission électorale, Nana Akufo-Addo a obtenu un peu plus de 53% des suffrages contre 44% en faveur du chef de l’Etat sortant John Dramani Mahama.

Depuis ce jeudi, le camp de Nana Akufo-Addo se disait persuadé de la victoire. Mais l’attente de l’annonce des résultats avait fait monter la pression dans la capitale Accra.

>> Présidentielle au Ghana: dans l’attente des résultats, la population s’interroge

Ce vendredi soir, le président sortant John Dramani Mahama a reconnu sa défaite, en téléphonant à son adversaire.

J’ai tenu à l’appeler pour lui présenter mes félicitations. Je veux ainsi prouver au peuple ghanéen mon attachement à la démocratie dans le pays, et je vais faire le nécessaire pour assurer une transition pacifique et en douceur avec la nouvelle équipe élue.
John Dramani Mahama, président sortant

Nana Akufo-Addo, 72 ans, se présentait pour la troisième fois à la présidentielle ghanéenne. Il est le fils d’un des pères de l’indépendance, Edward Akufo-Addo, qui fut président à la fin des années 1960.

>> Nana Addo Dankwa Akufo-Addo : de père en fils

Le Ghana et la démocratie

Je pense que les Ghanéens peuvent être extraordinairement fiers“, a déclaré l’un des observateurs du scrutin, Johnnie Carson, de l’Institut national démocratique. “Le Ghana s’est distingué pendant ses 25 dernières années comme étant un pays d’intégrité et de transparence“, a-t-il ajouté.

Une fois encore, les Ghanéens pensent que leur bulletin est une manière efficace de se faire entendre et de montrer leur mécontentement“, explique Manji Cheto, vice-présidente de Teneo Intelligence, une société d’analyse des risques basée à Londres mais spécialisée sur la région.
Il y a de claires indications que la démocratie commence à devenir un système mature en Afrique de l’Ouest, dans lequel les électeurs voient leur vote comme un droit qu’ils veulent exercer“, a-t-elle dit à l’AFP.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Syrie

Syrie : une diplomatie bien impuissante