DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alep : l'Occident s'émeut sans "pouvoir" réagir

Après plus de cinq ans et demi de conflit en Syrie, et alors que la ville d’Alep semble pousser son dernier soupir, l’Occident réagit avec émoi sans pour autant parvenir à réagir sur le…

Vous lisez:

Alep : l'Occident s'émeut sans "pouvoir" réagir

Taille du texte Aa Aa

Après plus de cinq ans et demi de conflit en Syrie, et alors que la ville d’Alep semble pousser son dernier soupir, l’Occident réagit avec émoi sans pour autant parvenir à réagir sur le terrain.

Au conseil de Sécurité de l’ONU, les vétos russe et chinois ont maintes fois bloqué des résolutions humanitaires, au grand dam de l’ambassadrice des États-Unis, Samantha Powell : “ils sont à votre merci, les civils sont à la merci de trois membres des Nations unies. Vous devriez avoir honte. Au lieu de cela, il semble que cela vous enhardisse. Vous préparez votre prochain assaut. Êtes-vous réellement incapable de honte ? N’y a-t-il rien qui puisse vous rendre honteux ?”

Alors que Londres continue à demander le départ de Bachar al assad, le chef de la diplomatie britannique appelle la Russie à ne plus soutenir le régime de Damas :“j’ai reçu des informations d’Alep aujourd’hui, tout comme de nombreux d’entre vous. Aujourd’hui ce sont les Russes qui bloquent l‘évacuation des blessés et du personnel médical de zones qu’ils sont eux-mêmes en train d’attaquer.”
Un peu partout dans le monde, des manifestations, organisées ou spontanées, ont eu lieu pour soutenir le peuple d’Alep hier, à Berlin et Paris notamment.
Dans la capitale française Amnesty international appelé à redescendre dans la rue des 18hs places Stravinsky.