DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Amona ou l'exemple des dissensions sur la colonisation israélienne

Une colonie juive implantée illégalement en territoire palestinien doit être démantelée, contre l'avis de ses occupants, alors qu'un projet de loi prévoit de légaliser 4000 logements en Cisjord

Vous lisez:

Amona ou l'exemple des dissensions sur la colonisation israélienne

Taille du texte Aa Aa

L’atmosphère est électrique à Amona, une colonie israélienne “sauvage”, implantée en Cisjordanie.

D’ici peu, elle sera démantelée sur ordre de la Cour suprême israélienne qui la juge illégale, car installée sur des terres privées palestiniennes.

Démantèlement par la force en vue

Mais les habitants s’opposent à la décision et risquent d‘être, en conséquence, délogés par la force d’ici au 25 décembre.

L’affaire fait grand bruit en Israël et met à mal l’unité du gouvernement Netanyahu, dans lequel figurent d’ardents défenseurs de la colonisation.

“J’imagine que les forces de l’ordre vont arriver dans les heures qui viennent pour nous expulser, mais nous ne nous laisserons pas faire, nous allons nous battre contre ce déracinement de toute une communauté et contre la volonté de blesser des vies juives qui se sont développées en Judée-Samarie [ndlr : nom juif donné à la Cisjordanie], le berceau du peuple juif. Nous sommes revenus sur notre terre natale et nous n’avons pas l’intention de nous en excuser”, indique Avichai Bo’aron, le représentant des colons d’Amona.

Pour Avraham Eliyahu Landsberg, étudiant dans la yechivah (centre d‘étude de la Torah et du Talmud) de la colonie, “la terre d’Israël appartient au peuple d’Israël. Nous refusons d’en céder ne serait-ce qu’un centimètre carré. Nous avons peut-être perdu une bataille mais pas la guerre”.

Un projet de loi veut légaliser 4000 logements de colons

L’ONU fait pression sur Israël pour démanteler ses colonies, jugées comme des obstacles à la paix avec les Palestiniens.

Mais le sujet est épineux. Pour preuve, la semaine dernière, le parlement a adopté en première lecture un projet de loi légalisant 4000 logements israéliens en Cisjordanie.

Avec agences.