DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rome prêt à voler à la rescousse de ses banques


Business

Rome prêt à voler à la rescousse de ses banques

L‘État italien serait prêt à injecter 15 milliards d’euros dans les banques en difficulté. C’est le cas, notamment, de Monte dei Paschi di Sienna. La troisième banque du pays, et la plus vieille au monde, a jusqu’au 31 décembre pour lever cinq milliards d’euros, mais elle peine à attirer les investisseurs, alors que l’Italie est de nouveau confrontée à l’instabilité.

Faute d’argent privé, il revient, selon le droit européen, aux actionnaires et aux créanciers des banques de prendre en charge le renflouement pour éviter que les contribuables ne soient sollicités. Problème, en Italie, les créanciers sont en grande partie des petits épargnants.

L‘État italien discute donc depuis plusieurs mois avec Bruxelles pour éviter que les petits porteurs ne soient pénalisés. Il envisage de racheter leurs obligations et de les convertir en actions. La Commission européenne demande toutefois que les petits épargnants prouvent qu’ils ont été lésés.