DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: le pouvoir soupçonne le PKK d'être derrière l'attentat de Kayseri

Les premières images amateurs ont commencé à circuler sur Internet dans la matinée.

Vous lisez:

Turquie: le pouvoir soupçonne le PKK d'être derrière l'attentat de Kayseri

Taille du texte Aa Aa

Les premières images amateurs ont commencé à circuler sur Internet dans la matinée. Des vidéos qui montrent un bus complètement calciné à Kayseri en Turquie suite à l’explosion d’une bombe. A son bord se trouvaient plusieurs dizaines de personnes dont des militaires en permission. Parmi eux, treize auraient trouvé la mort. Des civils ont aussi été blessés. La bombe, placée dans une voiture, a été déclenchée lors du passage du bus par un kamikaze, a affirmé le Premier ministre, Binali Yildirim, sans donner plus de détails.

Pour l’instant l’attentat n’a pas été revendiqué. Mais côté gouvernement, les séparatistes kurdes du PKK sont fortement soupçonnés. Sans mentionner spécifiquement l’attaque de Kayseri, le président Erdogan a affirmé que la Turquie était sous le coup d’attaques de toutes les organisations terroristes, “en particulier” le PKK, classé “organisation terroriste” par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne.
“Tous les éléments désignent pour le moment le PKK, a quant à lui affirmé le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus sur la chaîne de télévision NTV, tout en indiquant “envisager toutes les possibilités”.

Selon l’agence turque Anadolu, sept personnes ont été arrêtées depuis l’explosion.

Dans l’après-midi un rassemblement près du siège régional du parti-pro kurde HDP a dégénéré comme le montre cette vidéo postée sur Twitter.

Il y a moins d’une semaine, un attentat avait fait 44 morts à Istanbul. Il avait alors été revendiqué par les faucons de la liberté du Kurdistan, une faction radicale liée au PKK.