DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Enquête conjointe de Moscou et Ankara dans le meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie


Turquie

Enquête conjointe de Moscou et Ankara dans le meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie

Critiqué pour son appui sans faille au régime de Bachar al-Assad, le président russe, Vladimir Poutine, estime que l’assassinat de son ambassadeur en Turquie n’a qu’un seul but : nuire aux négociations de paix que le Kremlin estime mener avec Damas.

“Le crime qui a été commis est sans aucun doute une provocation destinée à perturber la normalisation des relations russo-turques et le processus de paix en Syrie auquel contribuent activement la Russie, la Turquie, l’Iran et d’autres pays soucieux de régler le conflit syrien. Il ne peut y avoir qu’une seule réponse à cet acte : intensifier la lutte contre le terrorisme et les bandits le sentiront passer.”

Le président turc renchérit : “après ce qui s’est passé, durant un entretien téléphonique avec M. Poutine, nous sommes tombés d’accord sur le fait qu’il s’agissait d’une provocation qui ne pouvait en aucun cas être sujette à discussion. (…) [Les Russes] nous ont proposé de joindre leurs agents en charge de l’enquête en cours, ce qui ne pose de notre point de vue aucun problème”, conclut Recep Tayyip Erdogan

Un crime qui embarrasse d’autant plus Ankara que les partisans du régime islamo-conservateur au pouvoir voient d’un mauvais œil le soutien russe à Damas.