DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sons et lumières dans la grotte de Choranche, à 360°

>>>> Un problème pour voir la vidéo ? cliquez ici pour un visionnage sur YouTube

La grotte de Choranche est située dans les Alpes françaises, au cœur du massif du Vercors.

Elle a été découverte à la fin du XIXème siècle par des villageois des environs.
Les équipes de spéléologues ont approfondi l’exploration au XXème siècle, en suivant les cours des rivières souterraines.
Les galeries s‘étendent sur plusieurs dizaines de kilomètres.
Seule une petite partie est accessible au grand public.

Caractéristiques techniques (spéléologie) : cliquer ici

Stalactites fistuleuses

Il a fallu des millions d’années pour façonner ces paysages souterrains.
Une des parties les plus remarquables de cette grotte, ce sont les “fistuleuses” : de très fines stalactites formées d’un tube naturel de concrétion de calcite.
Ces “tubes” grandissent en moyenne de 5 cm en 100 ans. Le plus long mesure 3,20 mètres.

Spectacle sons et lumières dans la “cathédrale”

Un peu plus loin, le visiteur accède à une immense salle appelée la “cathédrale”. C’est là qu’est proposé un nouveau spectacle sons et lumières. Il a été imaginé et conçu par le scénographe Christophe Dagobert, en concertation avec les responsables du site.
Ce spectacle est visible depuis ce week-end.

Cette grande salle, qui fait 30 mètres de hauteur, 50 mètres de large, 90 mètres de long, elle pourrait être écrasante. On pourrait se sentir perdu… Ce spectacle au contraire, va donner à cette salle, une douceur, un côté humain, avec cette découverte très douce, par petites touches, qui vont révéler le lieu. Pendant tout le spectacle, on a plutôt un sentiment d’apaisement et de plaisir.
Laurent Garnier, gérant de la grotte

Le site accueille environ 100 000 visiteurs par an.

Pour aller plus loin

>> Site officiel de la grotte de Choranche (nombreuses informations pratiques)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Attentat de Berlin : la twittosphère en émoi