DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pollution : le nord de la Chine suffoque toujours

Même à 400 mètres du sol, le sommet des gratte-ciel est à peine visible.

Vous lisez:

Pollution : le nord de la Chine suffoque toujours

Taille du texte Aa Aa

Même à 400 mètres du sol, le sommet des gratte-ciel est à peine visible. L‘épais nuage de pollution qui recouvre le nord de la Chine depuis cinq jours ne donne aucun signe de dissipation. Une vingtaine de villes restent en alerte rouge, à commencer par Pékin. Et les mesures comme la circulation alternée semblent bien vaines. Dans la capitale, la concentration de particules fines, inférieures à 2,5 microns, tourne autour des 400 microgrammes par mètre cube quand le niveau recommandé par l’Organisation mondiale de la santé est de 10 microgrammes.

“Le gouvernement n’essaye pas de cacher ce qui se passe, assure le Dr Bernhard Schwartlander, un spécialiste de l’OMS. Tout le monde parle de la pollution, le Premier ministre a appelé à combattre la pollution et beaucoup d’investissements sont consacrés à l’amélioration de la qualité de l’air. Mais ce que nous voyons aujourd’hui, ce sont les conséquences des abus d’une génération toute entière et d’un développement très rapide qui a fait peu de cas de l’environnement.”

Les Pékinois sont nombreux à porter des masques anti-pollution. Ils sont aussi nombreux à dire leur exaspération, d’autant qu’ils sont aujourd’hui très conscients des dangers pour leur santé.

“Cette pollution m’inquiète, il y a tellement de particules, dit une femme. Quand j‘étais enfant, c‘était juste du brouillard, pas ce nuage opaque.”

“Les mesures prises ne devraient pas seulement se concentrer sur la fermeture des usines et une limitation de la circulation quand l’alerte est rouge, se lamente un trentenaire. Ils devraient changer leur modèle de développement économique.”

La principale cause de ce brouillard polluant, c’est la combustion du charbon utilisé pour l‘électricité et le chauffage. Le ministère de l’Environnement reconnaît aussi que de nombreuses usines ne respectent pas l’obligation de fermeture en période d’alerte rouge.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/20/l-alerte-rouge-chinoise-sur-la-carte-mondiale-de-la-pollution_5052068_3244.html

https://airvisual.com/earth