DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep, un désert de ruines et une citadelle fantôme


Syrie

Alep, un désert de ruines et une citadelle fantôme

La citadelle d’Alep ne domine plus qu’un immense champ de ruines. Alors que l’armée syrienne a poussé hors de ses quartiers Est les derniers rebelles ce vendredi, des habitants ayant fui les combats ces dernières semaines ont commencé à revenir voir ce qui reste de leurs maisons… Celle de Bachir n’est plus habitable, alors c’est chez son grand-père que lui et sa famille vont vivre pour l’instant :

“Avez-vous encore confiance en votre pays ? – Non, certainement pas. Ni d’un côté ni de l’autre. C’est trop compliqué, je ne peux pas rentrer dans les détails”.

La grande mosquée omeyyade d’Alep, autrefois l’une des plus belles du Moyen-Orient, a été irrémédiablement endommagée par quatre années de combats à l’arme lourde et de bombardements.

“Avant, Alep était une ville magnifique, mais maintenant… Plus rien,” déplore ce jeune homme.

De nouvelles initiatives diplomatiques ont été prises ce vendredi : les présidents russe, iranien, turc et syrien se sont mis d’accord pour organiser, probablement à la mi-janvier, des discussions sans occidentaux, donc, qui pourraient commencer mi-janvier.