DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des erreurs en cascade à l'origine du crash du vol de la compagnie Lamia


Colombie

Des erreurs en cascade à l'origine du crash du vol de la compagnie Lamia

Des erreurs humaines sont à l’origine du crash du vol de la compagnie bolivienne Lamia en Colombie, qui a décimé une équipe de football brésilienne fin novembre.

L’avion s’est écrasé en pleine jungle près de Medellin, parce qu’il était à cours de carburant. Première anomalie : sa durée d’autonomie était égale à la durée du vol. Les pilotes ont envisagé une escale, avant de renoncer.

“Jusqu‘à présent, nous avons la preuve qu’aucun incident technique n’est à l’origine de l’accident. Tout est lié à un facteur humain, à quoi s’ajoute un facteur de gestion : en l’occurrence l’administration de cette entreprise et la gestion et l’organisation des plans de vols de la part de l’autorité compétente en Bolivie”, explique le colonel Freddy Bonilla, secrétaire d’Etat colombien à la sécurité aérienne.

Le vol était parti de Santa Cruz en Bolivie et devait rejoindre Medellin. Sa cargaison dépassait de 400 kilos la limite autorisée. Autre problème : l’avion ne volait pas à la bonne altitude.

Toute une série d’erreurs explique donc ce drame qui a couté la vie à 71 personnes. Une équipe de football brésilienne a quasiment été décimée. Le club de Chapecoense se rendait à la finale de la Copa Sudamericana.

Turquie

Turquie : incarcéré car il ne veut pas servir le thé au président