DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alexis Pinturault termine l'année en beauté


gravity

Alexis Pinturault termine l'année en beauté

Bonjour et bienvenue dans Gravity, notre magazine hebdomadaire consacré aux sports d’hiver. Pas de trêve pour les skieurs entre Noël et le jour de l’An, mais un séjour dans la station italienne de Santa Caterina avec un super-G remporté par Kjetil Jansrud, une descente annulée au dernier moment à cause du vent et un combiné gagné ce jeudi par Alexis Pinturault.

Entendre la Marseillaise à l’issue d’un combiné alpin, c’est en train de devenir une habitude. Après Kitzbühel et Chamonix, Alexis Pinturault s’impose dans la discipline qui sacre les skieurs les plus complets pour la troisième fois de suite, du jamais-vu depuis Ivica Kostelic en 2011.

Le Français prend d’abord la troisième place du super-G disputé le matin sur la piste Deborah Compagnoni, du nom de la championne originaire de la station lombarde, avant de signer dans l’après-midi le meilleur temps de la manche du slalom. De quoi savourer sa troisième victoire de la saison après celles obtenues en géant à Sölden et à Val d’Isère.

Alexis Pinturault devance Marcel Hirscher qui avait pourtant cinq centièmes d’avance sur lui au moment de s‘élancer entre les piquets. Mais l’Autrichien doit s’incliner pour 34 centièmes de seconde avec tout de même à la clé son 99e podium en Coupe du monde. Il fait aussi une bonne opération au classement général en reprenant 80 points à son dauphin, Kjetil Jansrud, qui a enfourché lors du slalom.

Un autre Norvégien, Alekansder Aamodt Kilde, s’en sort mieux avec le meilleur chrono du super-G, spécialité dont il détient le globe de cristal, et une manche plus que correcte entre les piquets. A l’addition des temps, il se classe troisième devant le Suisse Justin Murisier et le Français Victor Muffat-Jeandet. Les skieurs seront de retour sur les pistes à Zagreb le 5 janvier pour un slalom coïcindant avec les 50 ans de la Coupe du monde.

Pinturault sur les traces de Killy

Un City Event, un super-G, deux slaloms, six combinés et huit géants : le compte est bon, cela fait 18 succès en Coupe du monde pour Alexis Pinturault, soit autant qu’un certain Jean-Claude Killy.

Alexis Pinturault : “C’est une belle comparaison, ça fait forcément plaisir. Jean-Claude Killy, c’est le ski français, c’est les racines, on parle toujours de lui quand on parle de ski alpin. Il y a aussi Luc Alphand auquel on pense. Et ça fait automatiquement plaisir de l’avoir égalé. Après, il a arrêté à 25 ans, je devrais tout simplement m’arrêter à la fin de cette saison, ou continuer encore un peu parce que là, j’ai 25 ans. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il me reste – j’espère – quelques belles années devant moi. Et pourquoi pas réussir à le battre ? Cela voudrait dire que ça continue correctement.”

Retour sur le Grand Chelem d’Hannawald

Le coup d’envoi de la 65e édition de la Tournée des Quatre Tremplins – l‘évènement majeur de la saison en saut à ski – sera donné ce vendredi avec le concours d’Oberstdorf. Jusque-là, un seul homme dans l’Histoire a réussi le Grand Chelem…

Cet homme, c’est Sven Hannawald qui s’adjuge les quatre levées de la cinquantième Tournée en 2001-2002. L’Allemand parachève son triomphe en s’imposant à Bischoshofen avec des sauts à 139 puis 131,5 mètres. Ce qui lui permet de devancer – ce jour-là et au classement final – le Finlandais Matti Hautamaeki avec un total record à l‘époque de 1 077,6 points. Sven Hannawald, qui a aussi été champion olympique et champion du monde par équipes, a pris sa retraite en 2005 à cause de problèmes de stress et d’anorexie.

Rendez-vous maintenant en 2017 pour la suite des Coupes du monde de saut à ski et de ski alpin. On termine ce dernier Gravity de l’année 2016 avec les images les plus spectaculaires des courses de Santa Caterina : it’s snowtime !

Noël avant l'heure sur le grand cirque blanc

gravity

Noël avant l'heure sur le grand cirque blanc