DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: ouverture du procès de neuf journalistes

C’est dans un des tribunaux d’Istanbul que s’ouvre le procès de neuf journalistes et chroniqueurs jeudi.

Vous lisez:

Turquie: ouverture du procès de neuf journalistes

Taille du texte Aa Aa

C’est dans un des tribunaux d’Istanbul que s’ouvre le procès de neuf journalistes et chroniqueurs jeudi. Ils écrivaient tous pour le quotidien kurde Özgür Gündem. Ils sont accusés de propagande terroriste et d‘être membres du PKK.

“Aujourd’hui encore une fois, le journalisme est en procès. La liberté de la presse et de parole connaît de très sérieux problèmes en Turquie. Il y a plus de cent journalistes amis emprisonnés, nos collègues”, explique posément Gokhan Durmus, président de l’Union des journalistes. Le chiffre donné par Mr Durmus est encore sous-estimé. D’après Reporters sans frontières, ils seraient 179.

Parmi les prévenus, Asli Erdogan. Elle tenait une chronique dans Özgür Gündem. Physicienne de formation et lauréate de nombreux prix, Asli Erdogan, qui n’a aucun lien de parenté avec le président turc, a vu ses romans traduits dans plusieurs langues. Son arrestation il y a quatre mois avait suscité une vague d’indignation notamment en France. Placée en détention depuis son arrestation, elle souffre d’asthme et de diabète.

Au moment où le procès débute, Ahmet Sik, journaliste reconnu écrivant pour le journal d’opposition Cumhuriyet a été arrêté et placé en garde à vue. Il est aussi accusé de propagande terroriste.

Depuis la tentative de putsch du 15 juillet. Près de 40.000 personnes ont été arrêtées, accusées d’appartenir à des mouvements gülenistes ou kurdes, et attendent leur procès.