DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie continue à inhumer les victimes de l'attaque du Nouvel An


Turquie

La Turquie continue à inhumer les victimes de l'attaque du Nouvel An

Parmi les 39 personnes tuées au Club Reina, Ahmet Gorak qui travaillait comme serveur dans cette boîte de nuit branchée d’Istanbul, dans la nuit de samedi à dimanche. La famille et les proches de ce ressortissant turc n’ont pu l’enterrer qu’hier. Mais la plupart des personnes tombées durant l’attaque sont des touristes étrangers.

Les corps de trois Libanais ont été rapatriés hier dans un avion transportant également trois blessés qui ont regagné hier Beyrouth. Le chef du gouvernement libanais, Rafic Hariri, est monté à bord de l’appareil pour saluer les survivants de l’attaque.

Meurtrie quelques jours plus tôt par un attentat islamiste, Berlin a illuminé sa porte de Brandebourg aux couleurs de la Turquie. D’autant plus que l’Allemagne compte une importante communauté turque de près de trois millions de personnes.

Un Allemand et un citoyen turc résidant en Turquie ont également été tués à Istanbul.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Allemagne

Arrêté en Allemagne, il prévoyait plusieurs attentats au camion piégé