DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Torture et racisme à Chicago : une vidéo "abjecte" pour Barack Obama

L'affaire de la vidéo mise en ligne sur Facebook Live choque les Américains. Son caractère raciste risque de provoquer une nouvelle fracture sociale. Les récupérations politiques ont commencé.

Vous lisez:

Torture et racisme à Chicago : une vidéo "abjecte" pour Barack Obama

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama a dénoncé une agression “abjecte” au sujet de la vidéo de torture mise en ligne sur les réseaux sociaux par quatre jeunes noirs de Chicago. On y voit un jeune homme mentalement handicapé, être humilié, frappé, blessé à l’arme blanche. La victime a été séquestrée pendant deux jours

Le caractère raciste de la vidéo a fait réagir jusqu’au président américain :
“Cela n’apporte aucun bénéfice de prétendre que le racisme et la haine n’existent pas. Cela n’apporte aucun bénéfice de ne pas en parler. Le fait que ces choses fassent surface signifie qu’on peut les résoudre”.

On entend les quatre agresseurs, sur la vidéo, proférer des insultes contre Donald Trump et contre les blancs. Inculpés de crime raciste, ils n’ont selon la police exprimé aucun remords.

L’affaire a été récupérée par l’extrême droite américaine, qui accuse le mouvement “Black Lives Matter”. Ce dont se défend le révérend Jesse Jackson, qui habite Chicago, et qui a publié un communiqué dans lequel on peut lire : “cet acte de brutalité et de sauvagerie retransmis sur Facebook Live n’a rien à voir avec notre lutte pour les droits civiques et sociaux (…). C’est un effondrement moral et spirituel”.

La violence endémique qui trouble la vie de la grande ville du Nord-est américain est aussi mise en cause. Chicago détient un record de plus de 750 morts par armes à feu en 2016.